Quelques spécialités chez les pompiers.

Certaines interventions sont tellement compliquées et/ou techniques qu’elles necessitent une formation spécifique. Le pompier est alors appelé à intervenir dans cette spécialité.

  • Les pompiers du froid


Pas facile d’être pompier dans des endroits du Monde où les températures peuvent chuter jusqu’à -45°C ! Pour accéder aux bâtiments en feu, les pompiers doivent casser la glace qui se forme autour de l’échelle. Sans oublier qu’à ces températures l’eau qui sort des lances gèles quasi-instantanement !

  • Les secours souterrains

Ce genre d’intervention est très particulier. Il faut user d’explosifs pour se faire un passage, évoluer à l’aide de cordes, parfois même se déplacer dans l’eau...On les appelle les spécialistes du secours spéléologiques et leurs domaines d’action sont principalement les grottes, les puits, les carrières, les rivières souterraines...




  • Le sauvetage-déblaiement


Les pompiers qui interviennent sur un effondrement de bâtiment sont des spécialistes. Ils sont en général aidés de chiens de décombres, qui les aident à localiser les victimes ensevelis sous les gravas. C’est en posant, à l’endroit indiqué par l’animal, un appareil d’écoute capable d’identifier les battements du coeur, que les pompiers repèrent precisamment à quel endroit deblayer.




  • Les brigades animalières


Ce sont des unités de pompiers spécialisées dans la capture d’animaux : cela va de chat perché dans un arbre à des animaux beaucoup plus dangereux, comme ceux échappés d’un zoo ou encore les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie : serpents, mygales, crocodiles...).




  • Les missions en montagne


Certains pompiers ont reçu une formation spéciale adaptées aux missions perilleuses, comme gravir des parois ou descendre dans des crevasses pour secourir des randonneurs bloqués ou blessés.

Les GMS (Groupes de Montagne Sapeurs-pompiers) ont été crées pour retrouver les personnes ensevelies sous une avalanche. Ils sont aidés par les chiens d’avalanche, spécialement dressés pour ce type d’incident.




  • Les pompiers d’aéroport


Des services de sauvetage et d’incendie sont toujours prêts à inetrvenir sur les pistes des aéroports en cas d’accident au décollage ou à l’atterissage. En cas d’embrasement de l’avion, les pompiers projettent de la mousse sur l’habitacle pour le refroidir, et en parralèle de l’eau pour écarter les flammes et frayer un passage vers la sortie aux passagers.

  • Des pompiers en bateau


On les appelle les marins pompiers. Ce sont eux qui interviennent sur un incendie de bateau. Ils utilisent une technique bien particulière, car il faut faire attention à ne pas couler le bateau sous le poids de l’eau projettée ! C’est pourquoi ils utilisent une mousse compacte permettant d’etouffer les flammes au niveau de la soute.

Ce sont aussi eux qui interviennent en cas de marée noire (ils mettent en place des barrages flottants pour retenir les nappes de pétrole), repêchent les personnes à la mer, récupèrent les objets pouvant gêner la circulation des bateaux...


Comment devenir pompier ?


On peut être pompier bénévole ou bien pompier de carrière. Dans ce dernier cas il faut avoir réussi au concours de sélection puis suivi une formation professionnelle.

Mais sache que si tu es d’ores et déjà intéressé(e) par ce beau métier, tu peux te joindre à l’equipe des pompiers de ton quartier dès l’âge de 13 ans ! On les appelle les Jeunes Sapeurs-Pompiers (JSP).

Pour devenir Jeune Sapeur-Pompier, il suffit de s’adresser à l’Union Départementale d’Incendie et de Secours de ton département.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site